Utilisation des drones dans la cartographie

La cartographie consiste à reconstituer la morphologie terrestre à partir de données géographiques, sur une surface réduite plane (cartes géographiques sur papier,…). Ptolémée a produit au 2ème siècle une première représentation quasi fidèle du continent eurasien et du continent africain. Son travail servit de guide aux voyageurs durant des siècles. Au début du 20ème siècle et avec l’arrivée de l’aviation, la cartographie entre dans une ère d’utilisation de moyens techniques considérables avec notamment à son service des avions, des dirigeables et des hélicoptères. La prise de photos aériennes permet d’augmenter les données géographiques des terres émergées. À la fin du siècle dernier, les satellites et le traitement numérique des ondes, font progresser la cartographie significativement notamment des fonds marins. Au début du 21ème siècle les nouveaux apports technologiques à la cartographie viennent des TIC, des systèmes d’information géographiques et des drones professionnels.

Utilisation des drones dans la cartographie

Les applications des drones en cartographie du territoire concernent 3 champs majeurs: la cartographie archéologique, la cartographie du littoral et la cartographie locale.

En archéologie, on recherche des traces du passé partiellement mais aussi très souvent entièrement enfouies dans le sol. On commence par cartographier le site archéologique afin de documenter les futures découvertes. C’est un travail fastidieux  nécessitant plusieurs personnes durant plusieurs jours avec les outils ordinaires de l’archéologue mais qui se fait en une heure avec un drone grâce aux photos aériennes. Les drones permettent aussi de modéliser un site en 3D.

Les applications concernant la cartographie du littoral visent à observer le recul du trait de côte dû à l’érosion, en local au niveau de zones difficilement accessibles. Les drones sont aussi très utiles pour le suivi des ouvrages de défense (digues) et des zones d’aquaculture.

Actuellement la banque mondiale a dégagé des fonds financiers pour permettre la cartographie de zones en pays pauvres ou nouvellement créés comme le Kosovo. Les drones vont être à pied d’œuvre pour réaliser une cartographie locale au niveau du Kosovo afin de produire des données en vue de l’établissement d’un cadastre.

Les avantages des drones

Leurs avantages sont nombreux. Reprenons notre exemple, le Kosovo. Des relevés topographiques classiques pour réaliser un cadastre nécessitent environ un an de mise en place et des coûts considérables pour produire des photos aériennes avec utilisation d’un avion, d’un pilote et d’un photographe. Avec les drones des données géo-spatiales du territoire kosovar vont être produites en quelques jours à moindre coût. Un des principaux avantages du drone en cartographie est donc sa rapidité d’exécution qui vient de sa facilité d’utilisation. Les drones professionnels sont maintenant intelligents et autonomes du fait de la high-tech très pointue dont ils sont dotés. La rapidité de déploiement des drones est de quelques minutes. Avec une planification de vol programmé et la technologie embarquée, des photos haute résolution sont restituées dès l’atterrissage. Il ne faut que quelques heures pour obtenir des relevés topographiques de grande précision. Il s’agit d’une précision centimétrique qui peut s’accompagner d’un survol à très basse altitude, d’un point terrestre inaccessible. Impossible à faire sans l’aide des drones. De plus des modélisations 3D de la zone concernée sont aussi possibles. Le coût minime de la cartographie par drone fait aussi partie des avantages. Enfin, les capteurs à bord ainsi que l’appareil en général et le vol en particulier sont constamment contrôlés grâce aux ordinateurs au sol, télé reliés aux drones. Ce qui en fait un moyen très sûr en cartographie.

Grâce à tous ces avantages, la cartographie par drones  a de beaux jours devant elle !