Drone et assurances

La technologie des aéronefs sans pilote à bord a bien évolué depuis des décennies. Depuis l’époque de la transmission sans fil jusqu’à l’apparition des Smartphones, la technologie a permis de piloter des engins à distance, à l’image du drone. Initialement utilisé pour des missions militaires, le drone a désormais un réel intérêt pour d’autres secteurs tels que l’assurance. A en croire le cabinet PwC (Clarity from above), le marché des drones représentera 127 milliards de dollars d’ici 2020, avec un potentiel de 6,8 milliards de dollars pour le secteur de l’assurance.

Les drones au service des assurances

Depuis l’usage du drone civil au Japon, dans les années 1980, l’aéronef télécommandé a suscité l’attention de nombreux professionnels pour ses fonctionnalités diverses. Les compagnies d’assurances, quant à elles, y voient le moyen d’innover avec de nouveaux modèles opérationnels pour améliorer la qualité de leurs services. Nombreux sont les assureurs et experts qui ont recours à cette technologie pour mieux gérer les sinistres, pour évaluer les dommages depuis l’altitude, etc. Ces aéronefs sans pilote à bord offrent en effet un lot de fonctionnalités utiles aux prestations des assureurs.

Une meilleure qualité de service grâce aux drones

Plusieurs expériences faites avec les drones aux Etats-Unis ont montré que ces aéronefs télécommandés sont très utiles dans la surveillance. Grâce à leur prise de vues en hauteur, ils peuvent fournir des images d’excellente qualité au centimètre près. Ce qui permet aux experts d’évaluer l’ampleur des sinistres avec précision et de réaliser leur cartographie plus facilement. A court terme, l’usage des drones devrait donc permettre aux assureurs d’améliorer la qualité de leurs services, d’assurer une meilleure prise en charge des indemnisations des assurés, etc.

Un allié dans la prévention des sinistres

L’utilisation des drones civils est un atout pour les assureurs à juste titre. En effet, les nouvelles tendances du marché reposent désormais sur la prévention des dommages. Et pour cela, les assureurs peuvent compter sur la réactivité et la mobilité des drones. Leur rapidité lors d’une intervention et les informations qu’ils fournissent en temps réel sont autant d’avantages pour les assureurs. Cela  va permettre aux experts d’anticiper les sinistres en réduisant les risques.

Le drone : une nouvelle perspective pour le secteur de l’assurance

La réduction des risques liés aux sinistres (catastrophes naturelles, dégâts matériels,…) est un enjeu majeur pour le secteur de l’assurance. Avec cet aéronef télécommandé et bon marché, les compagnies d’assurances auront tout à gagner. Elles pourront désormais réduire les risques de déplacements sur le terrain du sinistre. Et si demain le drone venait à être utilisé à distance pour évaluer les dommages, cela aurait permis de réduire les charges de fonctionnement de ces compagnies d’assurances.

L’assurance face aux nouveaux risques

Avec de nombreux secteurs d’activité demandeurs de drones, les assureurs sont confrontés à de nouveaux défis. Ceux-ci doivent gérer maintenant de nouveaux risques liés à l’utilisation de ces aéronefs. Dès lors, les experts assureurs ont un rôle majeur dans l’élaboration et la proposition de nouveaux services adaptés à cette catégorie de clients.

Avec l’utilisation des drones civils, le secteur de l’assurance va améliorer l’étude des risques afin d’anticiper les sinistres.